Vitrier Vernon

Le vitrier : Tout ce qu’il faut savoir à propos de cet artisan

Devis et Déplacement Gratuit Sur Vernon

Tel 06 09 16 88 13 

Le vitrier vernon est une personne qui répare ou fabrique des objets en verre comme la vitre et le miroir. Il s’agit également d’un spécialiste qui procède à la conception des produits de verre qui entrent dans la composition d’une habitation, à savoir : les fenêtres, les portes, les vérandas, etc. Il prend donc les mesures, coupe les verres ou encore rassemble les différents éléments et procède au placement du vitrage. Aussi, il a pour tâche la fabrication de découpes en métal, en plastique ou en bois adaptées à tous les types de vitrage. Polyvalent, ce professionnel joue un rôle très important dans le confort thermique et acoustique qu’offre votre habitation. Toutefois, de nombreuses personnes ignorent encore la portée de cette profession. C’est pour cette raison que nous avons décidé de vous aider à en savoir un peu plus sur « le Vitrier Vernon » que nous sommes.

Devis et Déplacement Gratuit 

Vitrier De Vernon

Autrefois, les habitations de nos ascendants n’avaient pas de fermetures. Il a donc fallu attendre jusqu’au Ve siècle pour voir apparaître les fenêtres, mais ces dernières étaient sans verre. Même au XVe siècle, c’est-à-dire 10 siècles après, il était aussi rare de voir des vitres sur les fenêtres des rois. On se servait donc de peaux d’animaux, de toiles cirées ou encore de planches de bois pour se mettre à l’abri des intempéries. Et, il fallait alors attendre au XVIIe et XVIIIe siècle avant de voir une grande amélioration. A cette époque, le travail de vitrier était beaucoup plus difficile et la rémunération n’était pas aussi satisfaisante. Aussi, pour fuir l’exploitation, certains vitriers partaient sur les routes avec leurs équipements et leurs réserves de verres dans des carrioles pour proposer leurs services aux villageois. Ils parcouraient donc des villages et tonnaient des cris afin d’attirer du monde.

Le vitrier aujourd’hui

De nos jours, le vitrier est considéré comme un travailleur hautement qualifié et c’est ce qu’il est d’ailleurs. Pendant son initiation en vitrerie, qui requiert nécessairement un diplôme de CAP au BTS, il est suffisamment formé et acquit au cours de sa formation des aptitudes indispensables pour répondre parfaitement aux exigences de la société. Le vitrier doit donc répondre à de nombreuses qualifications. Aussi, il faudra qu’il ait plus de connaissances dans le domaine d’étanchéité, de la technologie numérique, d’électricité, de domotique, d’isolation phonique et thermique. Le vitrier jouit alors d’une grande connaissance professionnelle et ses compétences sont beaucoup sollicitées. Il travaille souvent dans le domaine du BTP et coopère fréquemment avec un menuiser.

Les tâches du métier

Plusieurs éléments peuvent rentrer dans la profession d’un vitrier. Nous avons entre autres :

  • La prise des mesures justes du vitrage à installer
  • Le choix du type de matériau, à savoir : transparence et opacité, épaisseur, caractéristiques spécifiques, qualités isolantes…
  • La capacité de dessiner parfaitement toutes les formes de vitrage
  • L’utilisation des équipements de haute qualité pour la coupe
  • La fabrication des découpes de verres en fonction de l’usage et du matériau pour lesquels elles sont destinées
  • La hausse des échafaudages
  • La pose des portes coulissantes, lucarnes, miroirs intégrés, des portes et fenêtres, etc.
  • La fixation des verres
  • La construction des façades de vitre, des vérandas, voire toutes les réalisations qui peuvent accueillir des verres.

Les compétences et actions d’un vitrier

Afin d’aller au bout des exigences de la clientèle, le vitrier doit pouvoir être compétent, mais également savoir exécuter certaines actions. En effet, il doit :

  • Maîtriser le tracé et de l’interprétation des plans pour la réussite parfaite de ses découpes
  • Connaître les techniques de coupe de vitre et maîtriser certains matériaux synthétiques
  • Maîtriser de nombreuses propriétés spécifiques propres aux différents types de verres
  • identifier l’équipement approprié à utiliser sur  le chantier pour réussir les poses
  • Savoir manier les outils et accessoires spécifiques qui vont être utilisés durant le travail comme le grattoir triangulaire, la règle, la perceuse, la raboteuse, le niveau d’eau, le pistolet à silicone, le marteau, le foret de vitrier, les tenailles à verre, la table de découpage, les équerres, le coupe-verre et le pistolet à point.
  • Savoir poser les divers types de vitre ou de synthétiques
  • Pouvoir faire un devis et délivrer une facture en bonne et dure forme
  • Suivre les règles de sécurité sur le terrain, surtout lors d’un montage d’échafaudages
  • Pouvoir conseiller et informer sa clientèle

Le cadre professionnel

Comme nous l’avons déjà notifié, le vitrier est un professionnel hautement qualifié. Par ailleurs, il exerce son activité à plusieurs niveaux, que ce soit dans les entreprises de construction, de commerces en gros et détail ou de fabrication. En matière de construction, nous nous intéressons plus à la rénovation des planches ou meubles qui vont accueillir le vitrage. Le vitrier procède alors dans ce cas au remplacement du simple vitrage au double vitrage. Dans la plupart des cas, le vitrier va à l’atelier pour préparer et découper les morceaux de verres avant de se rendre sur le chantier pour passer au placement et à l’installation du verre.

Quelques  points essentiels

Etre vitrier, c’est avoir certaines qualités. Il faut qu’il soit :

  • Précis et attentif
  • Vigilant et compétent
  • Conscient avec un esprit d’un travail de qualité bien fait
  • Capable de bien se concentrer
  • Bien organisé, ordonné et dispose d’une capacité d’adaptation
  • Polyvalent
  • Doté d’une bonne capacité relationnelle

Les conditions de travail

Comme dans la plupart des métiers dans le domaine de la construction, la durée semestrielle de travail est de 40 heures, c’est-à-dire 8 heures par jour et 5 jours ouvrables par semaine. Cependant, le vitrier peut faire quelques heures supplémentaires si le besoin se fait sentir. Par ailleurs, le nombre d’horaires supplémentaires à faire dépend largement de la région dans laquelle il travaille, mais également du secteur d’activité. Aussi, cela dépend du type de contrat conclu. Les vitriers travaillent néanmoins de façon fréquente au cours de l’année, car la demande des clients en matière de réparation est de plus en plus grandissante.

En tant que vitrier, nous pouvons travailler à l’extérieur ou à l’intérieur, indépendant ou avec une équipe dans le domaine de la construction. Aussi, le travail de vitrier peut être parfois exigent et demander trop de travail physique, et il peut parfois arriver de nous nous retrouvions à manipuler des verres trop lourds ou de travailler sur une certaine hauteur. Toutefois, comme la plupart des métiers de construction, l’absolu est de garantir la sécurité des ouvriers. C’est pour cette raison que les vitriers sont suffisamment formés pour travailler dans une sécurité totale en portant un équipement de protection afin de lutter efficacement contre les blessures ou les chutes.

Formation et  reconnaissance de la profession de vitrier

  • L’apprentissage

L’apprentissage se traduit comme une porte d’entrée dans le domaine de la construction. Par ailleurs, cette formation comprend aussi bien un cours théorique en salle, mais également un cours pratique sous la supervision d’un professeur vitrier certifié, souvent appelé compagnon. Au cours de l’apprentissage, le vitrier obtient un salaire horaire et reçoit des cours au même moment sur le chantier. Au début de l’apprentissage, le vitrier est payé dans une fourchette qui tourne autour de 55 % du salaire du compagnon. Cela augmentera progressivement jusqu’à atteindre la totalité.

  • L’inscription à un programme d’apprentissage

Les modalités d’inscription dans un programme d’apprentissage varient d’un endroit à un autre. Dans les provinces et territoires par exemple, avant de se lancer dans le métier de vitrier, il faudra franchir au moins le secondaire III ou une salle équivalente. Toutefois, dans certains milieux, des programmes d’apprentissage de la vitrerie sont offert à certains élèves depuis le secondaire. Cela permet à ceux qui comptent devenir vitrier d’avoir un petit plus.

  • La durée du programme

De façon générale, nous comptons 12 mois, dont 6 480 heures de formation théorique, 24 blocs de semaines de formation pratique et au final un examen afin d’obtenir un certificat. Mais, la durée d’apprentissage varie selon que vous voulez faire une formation complète ou que vous vous êtes rendu dans une maison d’apprentissage pour achever votre formation déjà entamée ailleurs.

  • Certification

En France ou ailleurs, le certificat est d’une grande obligation. Par ailleurs, dans la plupart des villes, il est proposé et non imposé au vitrier. Le certificat montre en fait aux employeurs que l’on est un professionnel qualifié. C’est donc une sorte de preuve par rapport à la compétence et surtout pour attester que l’on a suivi du début jusqu’à la fin une formation professionnelle en vitrerie. Cependant, pour être certifié, il faudra faire une formation de vitrier de 4 ans. Ensuite, l’on reçoit son certificat après avoir suivi la formation théorique, la formation pratique et les examens imposés à la fin du programme. Il faut donc franchir la moyenne d’admissibilité avant de recevoir son certificat.

Par contre, dans certains départements ou régions, il suffit d’avoir fait un apprentissage de 4 ans, mais surtout réussir quelques cours de pose de verre et de mécanique des métaux reçus au secondaire dans l’industrie ou au collège. Cependant, l’Etat approuve également les certificats faisant l’objet d’un sceau apposé sur le certificat. Cela permet de proposer ses services partout en France ou dans tout autre pays. Aussi, le vitrier peut rejoindre des groupes afin d’échanger ses connaissances et obtenir les dernières informations sur les nouvelles technologies en matière de vitrage, ce qui permet de mettre ses connaissances à jour.

  • Le salaire

La marge salariale d’un vitrier dépend en faite de son niveau d’expérience. Il peut passer de l’étape d’un apprenti à un compagnon beaucoup plus expérimenté. En revanche, le salaire varie en fonction du contrat signé, selon l’entreprise, la convention collective et le lieu. Aussi, dans le cas échéant, il dépend de la conjoncture économique nationale et locale. Cependant, les heures supplémentaires n’en font pas partie. Elles sont donc payées immédiatement ou obtenues sur salaire à la fin du mois.

Bien choisir son vitrier

Lorsqu’un problème survient ou qu’un cou de verre se brise, on a souvent tendance à foncer dans l’urgence pour contacter un vitrier immédiatement. Cependant, il existe aujourd’hui toute une panoplie de personnes qui prétendent être vitrier, et il y a donc très peu de chance que vous trouviez celui qu’il vous faut réellement. C’est la raison pour laquelle nous sommes ici afin de vous aider à faire un choix optimal. Voici donc quelques conseils qui pourront vous aider.

  • Faites votre choix selon les travaux à réaliser

Plusieurs raisons peuvent vous conduire à contacter un vitrier. Il serait donc plus judicieux que vous définissez dans un premier temps votre projet. Pour cela, posez-vous donc les questions suivantes : quels sont les travaux nécessaires à effectuer ? Quel est le budget dont vous disposez ? Dès que vous avez les réponses à ces questions, vous pouvez maintenant faire appel à un vitrier.

  • Optez pour un professionnel sûr et expérimenté

En dehors d’une preuve attestant qu’il a bien suivi une formation en vitrier, il faut vous assurer aussi que votre artisan est compétent et expérimenté. En faite, l’expérience est une qualité très déterminante pour un travail bien fait aussi bien au niveau de la manipulation des outils, de l’installation, de la réparation ou encore de la finition. A cet aspect s’ajoute également son expertise qui est une qualité très déterminante pour le service dont il vous fera profiter.

  • Restez attentif à son coût horaire

Le tarif varie d’un vitrier à un autre, mais également en fonction du projet, de la durée, de la ville… Chacun propose alors un tarif qui lui est favorable. Aussi, que vous vouliez faire du simple ou du double vitrage, le coût n’est pas le même. Pour choisir donc un vitrier au bon tarif, nous vous recommandons de passer à une comparaison de prix.

  • Contrôlez l’existence d’une garantie et d’assurance

La rapidité pour une intervention est également l’un des critères d’un bon vitrier. Il faut donc vérifier si celui pour lequel vous optez dispose d’une garantie décennale, mais aussi d’une responsabilité civile professionnelle pour vous éviter certains compromis. Vous pouvez vérifier les mentions posées sur son certificat obtenu à la fin de sa formation, ce qui prouve son professionnalisme et son sérieux dans le domaine.

Voilà, tout est maintenant dit à propos du vitrier. Nous espérons que cet article vous a été utile et que vous en savez désormais plus à propos de ce métier. Dans tous les cas, nous sommes toujours disponibles pour répondre à toutes vos préoccupations liées à ce domaine. Vous avez simplement besoin d’un renseignement ? Vous voulez juste avoir un conseil ? N’hésitez pas à nous contacter via le numéro
ou la fiche contact disponible sur le site. Vous pouvez également poser vos questions en commentaire. Ce sera toujours un plaisir pour nous de vous répondre.